La Fête des Lumières hors des sentiers battus

Publié le 6 décembre 2019

Vous avez déjà vu les lieux incontournables ou vous avez envie d’éviter la foule tout en participant à la fête des Lumières ? Et bien vous pouvez profiter de sites hors des sentiers battus. L’occasion pour les artistes en devenir et les nouvelles pépites de la scène lumière de faire connaître leur talent et trouver leur public. Vous pouvez découvrir « Nocturne » dans la cour du musée Gadagne qui se transforme en forêt mystérieuse, « ORDER200 » dans la Cour des Moirages, « TRAPPED » place Gabriel Rambaud ou encore la Colline des Expés qui rassemble dans le quartier de l’Antiquaille les expérimentations des Grands Ateliers.

Parmi les expérimentations des Grands Ateliers vous retrouvez « Lumière consciente » de Tulay Keskin et Sofia Hidouche. Elles ont planché neuf mois sur le projet qu’elles présentent dans le cadre des expérimentations étudiantes.

Sur la colline de Fourvière, au pied d’un arbre du jardin André Malraux, un tas de gilets de sauvetage est mis en lumière. Un sujet qui touche particulièrement Tulay Keskin «  Je suis une enfant d’immigrés du coup c’est un sujet qui me touche. Participer à la fête des Lumières à 20 ans je n’y pensais pas c’est une vraie chance. » Un projet d’art utile pour cette étudiante de l’Ecole d’Architecture de Lyon :


En cours de diffusion

Titre

Artiste