Lyon peut mieux faire en matière de pollution de l’air, selon Greenpeace

Publié le 11 décembre 2019

Les 12 grandes agglomérations françaises ont été passées au crible par Greenpeance. Selon les conclusions de l’organisation, Paris se retrouve à la première place, suivent ensuite Grenoble, Strasbourg et Lyon.

Dans cette étude qui prend en compte les mobilités durables mais aussi les actions visant à améliorer la qualité de l’air l’agglomération lyonnaise reste donc au pied du podium. Parmi les points positifs on retrouve “la dynamique encourageante pour les transports en commun et le vélo”. Mais aussi l’expérimentation d’une zone à trafic limité sur la presqu’île au moins une fois par mois depuis septembre.

En revanche, l’ONG reproche dans son étude des mesures encore trop timides pour “la sortie des véhicules polluants”, “la réduction de la place de la voiture” ou encore la “mobilité et santé des enfants”.

En cause le manque de clarté sur la “zone à faibles émissions”, mais aussi le projet “d’Anneau des sciences” voulu notamment par Gérard Collomb. Selon Greenpeance, “le projet d’autoroute urbaine vient plomber des efforts encore trop timides pour réduire la place accordée à la voiture”.

Top 12 :
1. Paris
2. Grenoble
3. Strasbourg
4. Lyon
5. Nantes
6. Bordeaux ex aequo avec Lille
8. Rennes
9. Toulouse
10. Montpellier
11. Nice
12. Marseille


En cours de diffusion

Titre

Artiste